Votre recherche

Retrouvez toutes les réponses à vos questions 

Product

Comment la carte Gymlib fonctionne ?

Dès que votre entreprise souscrit à l’offre, vous recevez un mail d’inscription. Il vous suffit de créer un compte, payez en ligne votre formule mensuelle puis valider votre pass pour votre première séance. Direction la salle de votre choix en montrant ce pass sur votre smartphone.

Comment utiliser mon Pluxee Mobilité sur SNCF Connect ?

Vous pouvez utiliser votre titre Mobilité pour payer les billets de train, tickets et abonnements de transport en commun qui couvrent vos trajets domicile-travail. Cela inclus les trajets en trains nationaux, régionaux, les trajets en RER, tickets de métro, tramway, bus et autres transports en commun partenaires de SNCF Connect. Cette solution de paiement ne requière pas d’action particulière de votre part : utilisez votre titre Mobilité pour régler vos achats sur SNCF Connect comme une carte de paiement classique.  

Les avantages de la carte restaurant Pluxee : pourquoi choisir la carte ?

La dématérialisation de notre porte-monnaie a commencé. En effet, nos smartphones font toujours plus de travail et détiennent toutes nos informations. Pluxee vous permet maintenant de retirer un nouveau document de votre portefeuille : le chèque restaurant. En effet, avec la carte restaurant, le chèque est totalement dématérialisé. Quels sont les avantages de la carte restaurant ? Pourquoi l’utiliser dans votre entreprise ? Pluxee, le spécialiste de la carte restaurant, vous explique pourquoi retirer le ticket resto de votre porte-monnaie.

Les avantages de la carte restaurant

Le premier avantage de la carte restaurant est bien sûr sa dématérialisation. En effet, vous passez d’un carnet comprenant 20 titres restaurant en papier à une carte de paiement ayant le même format que celui de votre carte bancaire. Vous n’avez plus besoin de plier vos chèques restaurant, la carte restaurant rentre immédiatement dans les poches de votre porte monnaie.

Au-delà de sa dématérialisation, la carte restaurant a pour avantage d’être rechargeable à distance et cela simplifie la logistique pour l’entreprise et pour l’utilisateur. C’est à l’employeur d’indiquer le nombre de jours travaillés et de créditer la bonne somme sur la carte. La simplicité et la rapidité d’utilisation sont de réels avantages.

En plus, l’utilisateur peut associer sa carte restaurant à une application mobile disponible pour tous les smartphones. Cette application est pratique pour consulter le solde restant disponible sur la carte car il est mis à jour en temps réel.

Utilisez au quotidien votre carte restaurant

Le solde disponible sur la carte restaurant est utilisable à hauteur de 25 € par jour, toute l’année; jusqu’au dernier jour de février de l’année suivante. Si ce solde n’est pas consommé avant cette date, il est possible de reporter le solde restant sur l’année suivante pour ne pas perdre les crédits restants.

Un autre avantage de la carte restaurant ; elle est utilisable dans les mêmes établissements que ceux qui acceptent les chèques restaurant. La seule condition est que l’établissement doit être équipé d’un TPE paramétré pour l’acceptation de la carte restaurant.

La carte restaurant peut vraiment s’utiliser au quotidien car il est désormais possible effectuer des paiements en ligne. Cela ne fonctionne pas encore sur tous les sites mais son utilisation en ligne est en train de se démocratiser. La carte restaurant est pas exemple utilisable sur ; FoodChéri, Nestor, Dejbox, Elgi, Deliveroo…

Fonctionnement titre restaurant : les principes… et les arrangements

Le titre restaurant, fait partie des rémunérations indirectes, tout comme l’intéressement, les chèques-vacances ou encore le véhicule de fonction. L’employeur les met en place s’il ne peut mettre à disposition des salariés une cantine ou un restaurant inter-entreprises.

Le fonctionnement titre restaurant obéit à une réglementation bien précise qui fixe des limites à son utilisation.

Employeurs, restaurateurs : qui assume les frais du titre restaurant ?

Complément de salaire pour le salarié, outil de dialogue social et source d’exonérations pour l’employeur, solution de paiement pratique et fidélisant pour le restaurateur…

Le titre restaurant est synonyme d’avantages pour tous. Mais, bien évidemment, il représente aussi des frais. L’employeur achète cette solution auprès d’un des prestataires émetteurs présents sur le marché. Il en supporte entre 50% et 60% du coût, le reste à la charge de l’employé.

Quant aux restaurateurs et commerçants qui acceptent cette solution, ils assument eux aussi des frais titre restaurant en échange d’un apport de clients qui ne mangerait peut-être pas chez eux aussi souvent sans un coup de pouce.

Où utiliser les titres restaurant : un choix large mais encadré

Longtemps, la question de savoir où utiliser les titres restaurant ne se posait même pas. Ils servaient à régler tout ou partie d’un repas dans tout établissement acceptant ce mode de paiement : restaurants, brasserie, bars, snacks… Assez vite les boulangeries qui proposaient des sandwiches et des formules repas ont suivi le mouvement.

Depuis 2010, la loi encadre le paiement en titres restaurant dans les grandes surfaces et supermarchés. Il n’est plus question de payer son caddie avec un carnet entier de tickets resto. En effet, ces derniers peuvent exclusivement participer à l’achat de repas : sandwiches, plats cuisinés frais, surgelés ou en conserve, salades préparées et salades composées. Par dérogation à cette règle, les fruits et légumes ont été autorisés, pour des raisons de santé publique.

Depuis le 18 août 2022, votre carte Pluxee Restaurant n’est plus limitée aux produits consommables dans l’immédiat, mais vous permet désormais de payer tous types de denrées alimentaires*, et ce jusqu’au 31 décembre 2023.  Concrètement, jusqu’à maintenant vous pouviez utiliser un ticket resto pour acheter des crêpes toutes faites à la supérette ou chez le traiteur, vous pouvez maintenant l’utiliser pour acheter la farine, le beurre, les œufs et le lait.

Plafond titre restaurant : quelles règles pour l’employeur et le salarié ?

L’employeur qui fournit des titres repas à ses salariés est exonéré de cotisations sociales sur la partie qu’il finance, à deux conditions. Tout d’abord que cette partie soit comprise entre 50 % et 60 % de la valeur du titre restaurant. Ensuite, qu’elle reste inférieure au montant maximal défini par la loi. Ce plafond titre restaurant est de 7,18 € jusqu’au 31 décembre 2024.

Côté salarié, la question se pose différemment : il s’agit du montant maximum utilisable par jour. Ce montant est de 25 € quel que soit le format utilisé, papier ou carte. A noter que la carte restaurant offre l’avantage de pouvoir payer le montant exact de l’addition, au centime près.

Pluxee Restaurant - Comment créer mon compte en ligne ?

Créez votre compte en 1 clic en cliquant sur le lien envoyé par mail, définissez votre mot de passe puis téléchargez gratuitement l’application mobile Pluxee FR sur votre smartphone.

Si vous n’avez pas reçu/ vu l’email avec le lien de création de compte, vous pouvez télécharger l’application mobile, créer votre compte (avec votre numéro de matricule présent sur la fiche de paye et le numéro de carte au dos de celle-ci). Afin de finaliser l’opération, cliquez sur le lien que vous recevez par mail.

Si vous n’avez pas de smartphone, créez votre compte sur votre espace personnel en ligne : Consomateurs.pluxee.fr

Astuce : l’utilisation de l’application Pluxee FR est vivement conseillée car elle vous permet de gérer votre carte restaurant, simplement et en toute autonomie : votre solde, vos transactions, la géolocalisation. Vous aurez accès rapidement au service SOS pour bloquer votre carte en cas de perte ou de vol.

Titres restaurants Pluxee x Deliveroo

Fondée à Londres en 2013, Deliveroo s’est donné dès pour mission dès sa création de faire venir la cuisine des meilleurs restaurants locaux directement chez les gens, la plupart du temps en moins de 30 minutes.

Pluxee s’est donc naturellement associé à Deliveroo depuis décembre 2019 afin de permettre à tous les utilisateurs de profiter de ce nouveau mode de consommation et commander avec leur carte Restaurant.

Commandez vos plats préférés sur Deliveroo grâce à votre carte restaurant

Un petit creux ? Alors n’hésitez-plus ! Que vous soyez plutôt grandes enseignes ou restaurants de quartier, vous trouverez forcément votre bonheur parmi les 20 000 restaurants acceptant la carte Pluxee sur l’application Deliveroo.

Les avantages ?

  • Vous pouvez vous faire livrer à tout moment de la journée : un petit déjeuner entre collègues, un déjeuner le midi lorsque vous êtes en télétravail, ou encore un dîner le soir entre amis.
  • Le plafond quotidien de dépense dans les restaurants est toujours de 25 €, de quoi ravir les plus gourmands !

Comment ajouter sa Pluxee carte restaurant sur Deliveroo ?

C’est très simple :

  • Rendez-vous dans l’application Deliveroo, rubrique Mon compte > Moyens de paiement
  • Sélectionnez « Ajouter une carte titre-restaurant » et laissez-vous guider

Comment savoir quels restaurants acceptent la Pluxee carte restaurant ?

Afin d’afficher uniquement les restaurants qui acceptent la carte, rendez-vous dans les filtres et cochez « Pluxee ».

Comment payer en carte titre-restaurant sur Deliveroo ?

Enregistrez au préalable votre carte dans l’application Deliveroo (voir paragraphe « comment ajouter sa Pluxee carte Restaurant sur Deliveroo »).

Choisissez un restaurant acceptant la carte en utilisant le filtre « Pluxee », sélectionnez vos plats, finalisez votre commande, puis choisissez « Carte restaurant Pluxee » au moment du paiement.

A noter : les frais de livraison et de service, qui ne sont pas éligibles au paiement par titres-restaurant, seront automatiquement prélevés sur la carte bancaire enregistrée dans votre wallet Deliveroo.

Peut-on payer en titre-restaurant papier sur Deliveroo ?

Le paiement en chèques titre-restaurant, appelés aussi plus communément tickets restaurant, n’est pas possible sur Deliveroo.

Titres restaurants Pluxee x Uber Eats

Tout d’abord lancé aux Etats-Unis en avril 2015 après le succès mondial du service de VTC Uber, Uber Eats permet aux habitants de Chicago, Los Angeles, et New York de commander de bons petits plats pour le petit-déjeuner et le dîner. Le succès quasi immédiat de ce service lui permet rapidement de s’internationaliser avec l’arrivée à Paris en mars 2016 notamment. En 2020, Uber Eats opère dans 325 villes de France métropolitaine ainsi qu’à La Réunion.

Proposer le paiement en Pluxee carte Restaurant sur l’application Uber Eats, c’est donc donner à l’ensemble des utilisateurs l’opportunité de se faire livrer parmi un large choix de restaurants, où qu’ils soient en France.

Commandez vos plats préférés sur Uber Eats grâce à votre Pluxee carte Restaurant

En panne d’inspiration pour le déjeuner ou le dîner ? Alors rendez-vous sur l’application Uber Eats où près de 50 000 restaurants acceptent la carte Pluxee et n’attendent que vous ! Que vous soyez plutôt burgers, sushis, pizzas ou poke bowls, il y en a pour tous les goûts.

Les avantages ?

  • Vous pouvez vous faire livrer à tout moment de la journée : un petit déjeuner entre collègues, un déjeuner au bureau, ou encore un dîner le soir entre amis.
  • Le plafond quotidien de dépense dans les restaurants est de 25 €, de quoi ravir les plus gourmands !
  • Une commande supérieure à 25 € ou un solde insuffisant pour payer toute votre commande en Pluxee carte Restaurant ? Pas de panique, le montant restant à payer sera automatiquement réglé avec la carte bancaire enregistrée dans votre wallet Uber Eats.

Comment ajouter sa Pluxee carte Restaurant sur l’application Uber Eats ?

Rien de plus simple !

  • Rendez-vous dans l’application Uber Eats
  • Sélectionnez la rubrique Compte > Wallet
  • Dans la section « Titre-Restaurant », cliquez sur « Ajouter un compte », choisissez « Pluxee Restaurant » et laissez-vous guider

Comment savoir quels restaurants acceptent la Pluxee carte Restaurant ?

  • Affichez les filtres en cliquant sur le bouton situé juste à droite de votre adresse de livraison
  • Dans la catégorie Titres-restaurant, sélectionnez Pluxee restaurant et appliquez le filtre.

Peut-on payer au-delà du plafond légal ou du solde de sa carte sur l’application Uber Eats ?

Oui c’est tout à fait possible ! Si le montant de votre commande est supérieur au plafond journalier de dépense, ou supérieur au solde disponible sur votre carte, le complément sera automatiquement prélevé sur la carte bancaire enregistrée dans votre wallet Uber Eats.

Comment payer en carte titre-restaurant sur Uber Eats ?

Enregistrez au préalable votre carte dans le wallet de l’application Uber Eats (voir paragraphe « comment ajouter sa Pluxee carte Restaurant sur l’application Uber Eats »).

Choisissez un restaurant acceptant la carte en utilisant le filtre « Pluxee restaurant », sélectionnez vos plats, finalisez votre commande, puis activez « Pluxee restaurant » au moment du paiement, sous le récapitulatif de la commande.

A noter : les frais de livraison et de service, qui ne sont pas éligibles au paiement par titres-restaurant, seront automatiquement prélevés sur la carte bancaire enregistrée dans votre wallet Uber Eats.

Peut-on payer en titre-restaurant papier sur Uber Eats ?

Le paiement en chèques titre-restaurant, appelés aussi plus communément tickets restaurant, n’est pas possible sur Uber Eats.

Avantages carte restaurant Pluxee : pourquoi choisir la carte ?

La dématérialisation de notre porte-monnaie a commencé. En effet, nos smartphones font toujours plus de travail et détiennent toutes nos informations. Pluxee vous permet maintenant de retirer un nouveau document de votre portefeuille : le chèque restaurant. En effet, avec la carte restaurant, le chèque est totalement dématérialisé. Quels sont les avantages de la carte restaurant ? Pourquoi l’utiliser dans votre entreprise ? Pluxee, le spécialiste de la carte restaurant, vous explique pourquoi retirer le ticket resto de votre porte-monnaie.

Les avantages de la carte restaurant

Le premier avantage de la carte restaurant est bien sûr sa dématérialisation. En effet, vous passez d’un carnet comprenant 20 titres restaurant en papier à une carte de paiement ayant le même format que celui de votre carte bancaire. Vous n’avez plus besoin de plier vos chèques restaurant, la carte restaurant rentre immédiatement dans les poches de votre porte-monnaie.

Au-delà de sa dématérialisation, la carte restaurant a pour avantage d’être rechargeable à distance et cela simplifie la logistique pour l’entreprise et pour l’utilisateur. C’est à l’employeur d’indiquer le nombre de jours travaillés et de créditer la bonne somme sur la carte. La simplicité et la rapidité d’utilisation sont de réels avantages.

En plus, l’utilisateur peut associer sa carte Restaurant Pluxee à une application mobile disponible pour tous les smartphones. Cette application est pratique pour consulter le solde restant disponible sur la carte car il est mis à jour en temps réel.

Utilisez au quotidien votre carte restaurant

Le solde disponible sur la carte restaurant est utilisable à hauteur de 25 € par jour, toute l’année ; jusqu’au dernier jour de février de l’année suivante. Si ce solde n’est pas consommé avant cette date, il est possible de reporter le solde restant sur l’année suivante pour ne pas perdre les crédits restants.

Un autre avantage de la carte restaurant ; elle est utilisable dans les mêmes établissements que ceux qui acceptent les chèques restaurant. La seule condition est que l’établissement doit être équipé d’un TPE paramétré pour l’acceptation de la carte restaurant.

La carte restaurant peut vraiment s’utiliser au quotidien car il est désormais possible effectuer des paiements en ligne. Cela ne fonctionne pas encore sur tous les sites mais son utilisation en ligne est en train de se démocratiser. La carte restaurant est par exemple utilisable sur ; FoodChéri, Nestor, Dejbox, Elgi, Deliveroo…

Ticket ou carte restaurant pour le déjeuner : comment choisir ?

Lorsqu’une entreprise propose des titres restaurant à ses salariés, elle doit participer financièrement à hauteur de 50% à 60% de la valeur des titres, et bénéficie pour cela d’une exonération de charges fiscales et sociales. De son côté, le salarié n’est pas assujetti à l’impôt sur le revenu sur ses titres restaurant et ne finance que la seconde partie (entre 40% et 50% de la valeur faciale). Il existe deux types de titre : ticket ou carte restaurant. Mais lequel choisir ?

La carte restaurant : simplicité et précision

La carte restaurant se démarque du ticket par sa simplicité d’utilisation. En effet, la carte restaurant assure un paiement sécurisé et peut être équipée d’un code PIN, comme une carte bancaire. En cas de perte ou de vol, l’opposition se fait rapidement en ligne et la nouvelle carte est envoyée au bénéficiaire. La carte permet également de payer le montant du repas au centime près. Fini les avoirs, ou la monnaie rendue en pièces jaunes. Par ailleurs, la carte évite l’attente de la livraison des tickets restaurant et peut être utilisée tous les mois sans problème. Plus écologique que des liasses de tickets restaurant, la carte offre une utilisation simplifiée et est 100% rechargeable à distance par l’employeur. Le suivi des transactions en quasi-temps réel est très simple grâce à une application mobile.

Le montant de dépense de la carte restaurant est plafonné à 25 € par jour, confortable pour déjeuner. Il est tout à fait possible de compléter avec un autre moyen de paiement comme une carte bancaire ou de l’espèce dans le cas où le montant de l’addition serait supérieur à 25 €.

Un autre avantage non négligeable de la Carte Restaurant est le complément de paiement. En effet, cette fonctionnalité permet à l’utilisateur d’associer sa carte bancaire à son compte Pluxee FR. Il s’agit d’une excellente opportunité de compléter les paiements au-delà du plafond quotidien en une seule et même transaction.

Le chèque restaurant : liberté et proximité

Le chèque restaurant est le titre de restauration le plus connu et le plus ancien du réseau. Il s’adapte au budget de l’entreprise et peut donc prendre n’importe quelle valeur faciale au choix de l’entreprise. Ce titre assure une liberté certaine à ses utilisateurs ainsi qu’un contrôle complet pour l’entreprise. En effet, son calcul se base sur le nombre de jours travaillés par le collaborateur dans le mois et ce dernier reçoit le nombre de titres correspondant pour le mois suivant. En participant à hauteur de 50 à 60% de la valeur du titre de restauration, l’entreprise bénéficie d’une exonération de charges fiscales et sociales dans la limite du plafond légal de 7,18 € par titre et par salarié en 2024.

De leur côté, les salariés sont en théorie limités à dans leur utilisation à deux titres par jour. Mais tout comme la carte, il est tout à fait possible de compléter le montant de l’addition avec un autre moyen de paiement. La remise en main propre du carnet de chèque restaurant permet au salarié de réaliser plus facilement la valeur du bien qu’il possède puisque ce dernier est tangible. Cette distribution mensuelle permet également la création en entretien de liens sociaux dans l’entreprise et une certaine proximité avec les salariés. Contrairement à la carte, en cas de perte ou vol du carnet chèque restaurant, le salarié perd son avantage car il n’existe aucun moyen de faire opposition sur les chèques.

En d’autres termes, il n’existe pas une solution fondamentalement meilleure que l’autre. Simplement deux utilisations différentes qui conviendront plus ou moins à votre mode de fonctionnement. La décision d’opter pour le ticket ou la carte restaurant ne dépend donc que de vous et vos employés.

Titre restaurant : choisir le bon moment pour le mettre en place

Lorsqu’il y a plus de 25 salariés dans une entreprise, l’employeur a pour obligation de prendre en charge la restauration de ses employés. Dès lors, mettre en place le titre restaurant est une excellente alternative pour y répondre. Mais quels sont les avantages du titre restaurant pour l’employeur et l’employé ? Qu’en est-il de la législation du titre restaurant ? Pluxee, le spécialiste du chèque et de la carte restaurant, vous explique le fonctionnement.

Les avantages des titres restau pour l’employé

Le ticket resto est un avantage en nature. C’est un élément complémentaire de rémunération très apprécié par les salariés. L’employeur prend en charge entre 50 % et 60 % de la valeur faciale du titre restaurant, le reste est à la charge du salarié.

Les salariés peuvent avoir une carte restaurant qui remplace les chèques restaurant. Elle permet aux salariés de consulter leur solde restant et de garder l’historique de leurs transactions via une application sur smartphone.

Les avantages des titres restau pour l’employeur

Le ticket resto représente un coût pour l’employeur mais possède plusieurs avantages. Le principal avantage d’acheter des titres restaurant réside dans la permission de répondre à l’obligation légale des employeurs dans la prise en charge de la restauration des entreprises de plus de 25 salariés.

Le ticket de restauration permet à l’employeur de bénéficier d’une exonération de charges sociales et fiscales sur sa contribution. Cette exonération a pour limite 7,18 € (jusqu’au 31 décembre 2024) par jour travaillé et par salarié. Cette exonération concerne aussi bien le ticket que la carte restaurant (au contraire d’une augmentation de salaire de même montant).

Législation du titre restaurant et conditions d’attribution

L’attribution de titre restaurant est soumise à certaines conditions légales. Elle concerne l’ensemble des salariés : CDI, CDD, intérimaires, stagiaires et ne doit pas faire l’objet de discriminations.

La législation du titre restaurant s’applique également aux salariés en télétravail.

Enfin, les salariés qui travaillent à temps partiel peuvent obtenir des titres restaurants dès lors que leurs heures de travail sont entrecoupées de pauses de repas. Les salariés qui ne travaillent que le matin ou que l’après-midi ne peuvent pas bénéficier de titres restaurant.

Réglementation sur le Titre Restaurant Pluxee : on vous dit tout !

Pluxee RESTAURANT est la marque de l’activité Services Avantages et Récompenses  pour le titre-restaurant. Le titre-restaurant est un titre spécial de paiement remis par l’employeur aux salariés pour leur permettre d’acquitter en tout ou partie le prix du repas consommé au restaurant ou acheté auprès d’une personne ou d’un organisme exerçant la profession de restaurateur, d’hôtelier restaurateur ou une activité assimilée, ou la profession de détaillant en fruits et légumes (Article L.3262-1 du Code du Travail).

Ce repas peut être composé de préparations alimentaires directement consommables, le cas échéant à réchauffer ou à décongeler, notamment de produits laitiers. Il peut également être composé de fruits et légumes, qu’ils soient ou non directement consommables. Pluxee Restaurant est proposé en supports papier et carte.

Depuis le 18 août 2022, votre carte Restaurant n’est plus limitée aux produits consommables dans l’immédiat, mais vous permet désormais de payer tous types de denrées alimentaires*, et ce jusqu’au 31 décembre 2023. Concrètement, jusqu’à maintenant vous pouviez utiliser un ticket resto pour acheter des crêpes toutes faites à la supérette ou chez le traiteur, vous pouvez maintenant l’utiliser pour acheter la farine, le beurre, les œufs et le lait.

Qui a droit aux titres-restaurant ?

Tout salarié ou agent de la fonction publique, quel que soit son contrat de travail, peut bénéficier de titres-restaurant. L’employeur peut introduire des critères d’attribution de titres-restaurant à condition que ces critères n’aient pas un effet discriminatoire. Par exemple, il peut choisir de privilégier le personnel dont le domicile est éloigné du lieu de travail, ou le personnel travaillant sur un site ne disposant pas de restauration collective à proximité.

Quelques précisions :

  • Le personnel intérimaire doit bénéficier des mêmes avantages, dont les titres-restaurant s’il y a lieu, dans les mêmes conditions que les salariés de l’entreprise utilisatrice.
  • Le personnel à temps partiel, dans la mesure où ses heures de présence dans la structure coïncident avec le moment des repas (avec une reprise du travail après le repas), doit pouvoir bénéficier d’un titre-restaurant dans les mêmes conditions que les salariés à temps plein.
  • Le travailleur de nuit : d’après le Ministère du Travail et des Affaires Sociales un salarié travaillant durant une ou plusieurs tranches horaires comprenant un ou deux temps de pause pour restauration, que ces tranches horaires soient de jour ou de nuit, peut recevoir un titre-restaurant. (Réponse à question écrite n° 16175 JO Sénat 26.09.1996).
  • Le stagiaire : il a accès aux titres-restaurant dans les mêmes conditions que les salariés de l’organisme d’accueil (Article L124-13 du Code de l’Éducation).
  • Agents des Collectivités Publiques et de leurs établissements : ils peuvent bénéficier du titre-restaurant en l’absence ou en cas d’impossibilité d’accès à un service de restauration collective (Article 19 Ordonnance n° 67-830 du 27/09/1967 modifié par la Loi n° 2011-525 du 17/05/2011).
  • En cas de refus d’un salarié : un salarié peut refuser de bénéficier des titres-restaurant ; mais cela n’empêche pas leur mise en place pour les autres salariés.

A combien de tickets restaurant un salarié ou agent a-t-il droit ?

Il reçoit au maximum un titre-restaurant par repas compris dans son horaire de travail journalier. (Article R.3262-7 du Code du Travail).

Le titre-restaurant est-il un avantage social ?

Que ce soit pour les salariés du secteur privé ou les agents du secteur public, le titre-restaurant est considéré comme un avantage social.

Quelles sont les conditions d’exonération des cartes restaurant ?

La valeur faciale du titre-restaurant est librement déterminée par l’employeur. Toutefois, pour bénéficier de l’exonération de charges sociales, sa participation oit être comprise entre 50 et 60 % de la valeur du titre-restaurant, dans la limite de 7,18 € par titre jusqu’au 31 décembre 2024, montant indexé sur la limite supérieure de la première tranche du barème de l’impôt sur le revenu.

Pour bénéficier de l’exonération prévue à l’art. 81 19° CGI, le salarié doit inscrire son nom sur ce titre restaurant si cette mention n’a pas été apposée par l’employeur ou par le comité d’entreprise. (Art. 39 CGI Ann. II)

Quelles sont les conditions de règlement des titres-restaurant ?

La délivrance des titres par un émetteur spécialisé est subordonnée :

  1. Soit à la constitution d’une provision équivalente à la valeur libératoire des titres cédés ;
  2. Soit au règlement simultané des titres-restaurant. (Article R.3262-22 du Code du Travail). Le client doit donc s’acquitter de son règlement à la commande.

Quelle est la durée de validité d’un ticket restaurant ?

Les titres-restaurant papier sont valables durant l’année civile dont ils font mention et jusqu’au 31 janvier de l’année suivante (Décision de la CNTR du 28/07/2014).

Les titres-restaurant dématérialisés sont valables durant l’année civile dont ils font mention et jusqu’au dernier jour du mois de février de l’année suivante (Article R.3262-5 du Code du Travail).

Que deviennent les titres restaurant non utilisés en fin de validité ?

Les titres non utilisés au cours de la période de validité sont échangés contre un nombre égal de titres valables pour la période ultérieure. (Article R.3262-5 du Code du Travail). L’employeur peut obtenir l’échange des titres non utilisés auprès de l’émetteur jusqu’au 31 mars de l’année suivant le millésime inscrit sur les titres. (Article R3262-12 du Code du Travail).

La CNTR ayant rappelé aux émetteurs, dans son courrier du 28/07/2014, que la réglementation prévoit l’échange et non le remboursement, l’échange est la seule possibilité en matière de titres-restaurant dématérialisés. Le remboursement des titres papiers reste possible au titre d’une simple tolérance qui ne sera que temporaire, l’échange devant être privilégié.

Lorsque les titres non utilisés n’ont pas fait l’objet d’une demande d’échange, ils sont alors considérés comme « perdus et/ou périmés ». L’émetteur répartit leur montant (après prélèvement visant à couvrir les frais de traitement) entre les comités d’entreprise des entreprises qui lui ont acheté des titres ou, à défaut, entre ces entreprises elles-mêmes pour affectation à leur budget des activités sociales et culturelles, à due proportion des achats de titres opérés au cours de la période d’émission des titres perdus ou périmés. (Article R.3262-14 du Code du Travail).

Vous êtes client Pluxee France ? Pour retourner vos chèques restaurant périmés, cliquez ici.

Vous êtes utilisateur de chèque restaurant ? Rapprochez-vous de votre entreprise pour toutes questions concernant le retour de vos titres périmés.

Peut-on transformer ses titres dématérialisés en titres papiers ?

Le solde du compte personnel de titres-restaurant du bénéficiaire ne peut être converti sur support papier, sauf pour ceux des salariés qui, dans le cadre des activités de l’entreprise qui les emploie, accomplissent principalement leurs missions en dehors des locaux de cette entreprise. (Article R.3262-1-2 6 du Code du Travail).

Quelles sont les conditions d’utilisation des titres-restaurant ?

  1. Les titres-restaurant sont utilisables dans le département du lieu de travail ou les départements limitrophes, sauf mention contraire. Par exemple : France entière (Article R.3262-9 du Code du Travail).
  2. Le plafond d’utilisation pour le support carte ou chèque est de 25 € par jour.
    Le restaurateur ou commerçant n’est pas autorisé à rendre la monnaie sur les titres. Le support carte permet le paiement au centime près (Article R.3262-10 du Code du Travail).
  3. Aucun titre émis durant l’année en cours ne peut être utilisé par le salarié tant qu’il n’a pas utilisé tous les titres émis durant l’année civile écoulée (Article R.3262-5 du Code du Travail).
  4. Les titres-restaurant ne sont pas utilisables les dimanches et jours fériés, sauf décision contraire de l’employeur au bénéfice exclusif des salariés travaillant pendant ces jours. Lorsque les titres sont émis sur support papier, cette décision fait l’objet d’une mention très apparente. Lorsque les titres sont émis sous forme dématérialisée, l’employeur informe par tous les moyens les salariés concernés avant l’émission des titres (Article R.3262-8 du Code du Travail).

Peut on bénéficier des titres restaurant en télétravail ?

Les salariés en télétravail ont les mêmes droits et avantages que les salariés en poste au siège de leur entreprise. Cette égalité concerne aussi bien la mutuelle que les chèques vacances, par exemple. C’est également le cas pour l’accès aux titres-restaurant. En effet, en cas de télétravail, régulier ou occasionnel, l’entreprise est-tenue de proposer cet avantage s’il est accessible aux autres salariés. Faisons le point ensemble.

Les textes de loi à l’appui

L’article L.1222-9 III du code du travail, précise que le salarié en télétravail bénéficie des « mêmes droits que le salarié qui exécute son travail dans les locaux de l’entreprise ».

L’URSSAF précise que les salariés en entreprise et en télétravail (à domicile, en flex office, en coworking ou bien postés dans une autre entreprise) sont éligibles aux titres-restaurants si l’employeur y consent.

De son côté, la Commission Nationale des Titres Restaurant estime, sous réserve de l’appréciation souveraine des tribunaux, qu’un télétravailleur peut bénéficier de titres-restaurant, si sa journée de travail est organisée en deux parties séparées par une pause repas (art R 3262-7 du code du travail).

Rappel de la vocation du titre-restaurant

Historiquement, les titres-restaurant ont été mis en place pour offrir aux salariés la possibilité de prendre un repas chaud, dans de bonnes conditions pendant sa journée de travail, quand il n’y avait pas local dédié ou de restauration collective comme une cantine ou un restaurant d’entreprise.

Quels salariés sont concernés

Tous les salariés d’une entreprise doivent bénéficier des mêmes droits individuels et collectifs qu’il s’agisse de leurs conditions de travail, des grilles de rémunération, d’évaluation de leur performance, de leur accès à la formation et aux avantages sociaux. Cette égalité s’applique sans distinction de contrat (CDI, CDD, intérimaire, stagiaire…), au sein même des locaux de l’entreprise (siège, agence, succursale…).

L’article 4 de l’accord national interprofessionnel du 19 juillet 2005 sur le télétravail le précise ainsi « les télétravailleurs bénéficient des mêmes droits et avantages légaux et conventionnels que ceux applicables aux salariés en situation comparable travaillant dans les locaux de l’entreprise. »

Sur ce principe d’égalité, les télétravailleurs bénéficient donc des mêmes avantages sociaux (mutuelle, chèques vacances, titres-restaurant…)

Télétravail occasionnel et titres-restaurant

Depuis septembre 2017, le droit au télétravail est stipulé dans les Ordonnances Macron et ce mode de réalisation du travail s’est généralisé depuis, entre les grèves de transport et la crise sanitaire de la Covid19.

Les salariés en télétravail ont donc les mêmes conditions d’attribution que les autres salariés : un titre restaurant par personne et par jour travaillé, y compris en télétravail, sans cumul avec un autre avantage de restauration (comme un abondement au restaurant d’entreprise ou une note de frais).

Par ailleurs, pour une distribution simplifiée et sans nécessité d’être en contact physique avec les personnes concernées, le titre restaurant au format carte envoyé directement au domicile des salariés en télétravail, et rechargé à distance, rencontre un large succès pour respecter des règles sanitaires largement adoptées depuis mars 2020.

La position du Tribunal Judiciaire de Nanterre

Le 10 mars 2021, le Tribunal Judiciaire de Nanterre vient pourtant contredire la position du Ministère du Travail et de l’URSSAF, dans l’affaire Malakoff Médéric & Humanis.

Pour rappel, en raison de la crise sanitaire, l’organisme de prévoyance a placé, le 17 mars 2020, la majorité de ses salariés en télétravail. Dès lors, le groupe a décidé de ne plus attribuer de titres-restaurant aux salariés de l’entreprise placés en télétravail. L’UNSA (Union Nationale des Syndicats Autonomes) a contesté cette décision en justice au nom du principe de l’égalité de traitement entre salariés.

Le 10 mars 2021, le tribunal de Nanterre a estimé la situation non comparable. En effet, les télétravailleurs à domicile « n’ont pas à supporter le surcoût lié à la prise d’un repas en dehors du domicile ». De ce fait, les salariés en télétravail n’ont pas à recevoir de titres-restaurant.

Toutefois, la réglementation des titres-restaurant prévoit que ceux-ci servent à « acquitter le prix d’un repas » et ne lie pas l’attribution de titres au paiement d’un « surcoût ». Un télétravailleur à domicile peut donc tout à fait se faire livrer ou chercher un repas chez un restaurateur. Le cas échéant, il devra alors supporter le même « surcoût ».

La décision du Tribunal Judiciaire de Paris

Le 30 mars 2021, dans l’affaire Schlumberger, le Tribunal Judiciaire de Paris vient, quant à lui, contredire le Tribunal de Nanterre, se conformant ainsi à la position historique du Ministère du Travail et de l’URSSAF.

Voici les trois points sur lesquels le tribunal s’appuie :

  • La définition du télétravail ne fait pas mention du domicile du salarié, ni d’un espace personnel pour préparer son repas. 
  • Le ticket-restaurant a pour objet de permettre au salarié de se restaurer pendant son horaire de travail journalier. 
  • Les dispositions relatives aux titres-restaurant, n’autorisent pas l’employeur à déterminer qui peut ou non en bénéficier, une fois sa décision validée d’en distribuer à ses salariés.

Ainsi, le Tribunal Judiciaire de Paris a déclaré que les télétravailleurs doivent continuer à bénéficier de titres-restaurant, au même titre que les salariés travaillant sur site.

Télétravail et titres restaurants : que faut-il retenir ?

Si votre entreprise a mis en place le dispositif des titres-restaurant, si vous êtes sous contrat de travail, si vous travaillez dans des conditions équivalentes à celles des salariés exerçant leur activité au sein même de l’entreprise (comme par exemple les horaires de présence) et enfin si votre journée est organisée autour de deux périodes entrecoupées d’une pause déjeuner, vous bénéficierez d’un TR par journée travaillée.

Cette disposition est également valable si vous devez momentanément travailler à distance en raison d’événements exceptionnels tels que grève, épidémies

Quelles conditions d’attribution pour les tickets restaurant ?

Vous réfléchissez à attribuer des tickets restaurant à vos collaborateurs, voici quelques éclaircissements sur les conditions d’attribution pour vous aider à finaliser votre décision.

Le cadre législatif prévoit que le salarié a le droit à un titre par repas compris dans son horaire de travail journalier, sans cumul avec un autre avantage de restauration (prime panier, restaurant d’entreprise, note de frais…). Mais d’autres cas posent question.

Les tickets restaurant sont-ils obligatoires ? 

Et non ! Les tickets restaurants ne sont pas obligatoires. Ils sont un avantage social (et même : le préféré des Français !).

Les conditions d’attribution du ticket-restaurant doivent être faits sur une base strictement égalitaire. Par exemple, l’endroit où vos salariés travaillent (dans votre entreprise, chez eux, en bureaux partagés, chez un client) ne change aux conditions d’attribution des tickets restaurant.  

En effet, le ticket restaurant a été créé pour permettre aux salariés de prendre facilement un repas chaud durant leur journée de travail. Le lieu ne change donc rien à l’affaire.

En revanche les tickets restaurant ne sont pas un acquis social.

Conditions d’attribution des tickets restaurant : combien de titres ? 

Les conditions d’attribution du ticket restaurant sont claires : les salariés doivent en percevoir un par jour travaillé.

II y a deux exceptions :  

  • En cas d’autre avantage de restauration le même jour (note de frais, restaurant d’entreprise…) auquel cas le cumul est interdit
  • En cas d’absence du salarié (arrêt maladie, garde d’enfant, interruption temporaire de travail, accident du travail, arrêt pour cause de décès, naissance, mariage…) ou congé (congés payés, RTT, congé parental, congé maternité…). 

Les alternants, apprentis et stagiaires entrent-ils dans les conditions d’attribution des tickets restaurant ? 

Là encore les conditions d’attribution des tickets restaurant sont claires : tous les salariés (à temps plein ou à temps partiel), stagiaires, apprentis, alternants ou intérimaires y ont droit.  

Vous ne pouvez donc pas les exclure de votre dispositif.

Les travailleurs de nuit ou à temps partiels doivent-ils recevoir des tickets restaurant ? 

Il faut qu’un collaborateur travaille avant et après le déjeuner (et/ou le dîner) pour pouvoir prétendre à cet avantage. Il n’existe pas d’horaire fixe imposé par le Code du Travail pour les heures de repas. Par défaut ils sont considérés ainsi : pour le déjeuner de 12h à 14h et de 19h à 21h pour le dîner.

Pour le travail de nuit : il est défini par le Code du Travail comme un temps de travail compris entre 22h et 5h du matin. Il est donc hors de ces horaires et vos collaborateurs ne font pas partie de ceux répondant aux conditions d’attribution des tickets restaurant.  

Pour les salariés en temps partiel, c’est plus variable. Si leur temps de travail est uniquement le matin ou l’après–midi, ils prennent leur déjeuner avant ou après et ne sont pas concernés par l’attribution des tickets restaurant. S’ils travaillent de part et d’autre de la pause méridienne, en revanche, ils pourront y prétendre. 

Comment payer sur mobile avec Pluxee Pay ?

Pluxee Pay est la solution de paiement mobile développée par Pluxee. C’est une fonctionnalité intégrée au sein de l’application Pluxee FR, disponible depuis le 12/10/2020.

Quels sont les critères d’éligibilité pour Pluxee Pay ?

Pluxee Pay, paiement mobile, est une solution à destination des utilisateurs de téléphones Android. Le téléphone concerné doit être en capacité de gérer la fonction NFC, vérifiable dans vos paramètres du téléphone. Jetez un œil à votre menu déroulant sur l’écran principal (faites glisser du haut de l’écran vers le bas -> menu où vous pouvez activer/désactiver usuellement votre wifi ou mode avion), le logo NFC doit être disponible parmi vos choix.

Votre Pluxee carte Restaurant doit être de dernière génération. Dans le doute rapprochez-vous de vos responsables et demandez-leur s’il s’agit bien de la carte hybride ou de la carte « 3 coins ». Les cartes ancienne génération dites cartes 4 coins ne sont pas éligibles au paiement mobile.

Ou puis-je trouver la fonction Pluxee Pay ?

La fonctionnalité est disponible sur votre application Pluxee FR habituelle, à partir de sa mise à jour du 12/10/2020. Un bouton central pour activer le paiement mobile y fait son apparition. Vous n’avez qu’à cliquer.

Comment activer la solution Pluxee Pay ?

Pour l’activer, cliquez sur le bouton central « activez le paiement mobile », acceptez les conditions générales d’utilisation, validez l’activation du paiement mobile sur votre carte Restaurant active. Félicitations. Le bouton central vous permet à ce stade de « Payer avec PluxeePay ».

Comment payer avec mon téléphone ?

Après avoir respecté le processus d’activation indiqué dans les points précédents, vous pouvez payer avec votre téléphone. Pour cela, cliquez sur le bouton central « payer avec Pluxee Pay », approchez votre téléphone du terminal de paiement comme pour une simple transaction sans contact, au bip le paiement est effectué.

Suis-je obligé d’activer le paiement mobile ?

Le paiement mobile n’est actif qu’à votre bon vouloir. Vous prenez la décision de l’activer ou de le désactiver, à votre guise.

Comment désactiver le paiement mobile ?

Il vous est possible de désactiver la fonctionnalité à tout moment via le menu « gérer mes titres », en mettant sur position off le bouton accolé à Pluxee Pay. Une notification vous demandera de confirmer la désactivation pour la carte concernée. Vous pourrez la réactiver à tout moment.

Puis-je utiliser ma carte et mon téléphone en même temps ?

Si les deux méthodes de paiement sont actives, elles peuvent être utilisées simultanément, dans la limite des fonds et du plafond disponible. Astuce : le téléphone peut être une excellente alternative en cas d’oubli de votre carte.

Je rencontre une erreur 22, de quoi s’agit-il ?

Votre téléphone est sans doute rooté, c’est-à-dire qu’il a été configuré de sorte de rendre possible davantage de personnalisations. Cependant, pour des raisons de sécurité, le paiement mobile n’est pas utilisable sur un téléphone rooté. Certaines applications vous permettent de désactiver le root.

Pourquoi ai-je une demande d’authentification pour valider mon paiement dans certains cas ?

Afin de sécuriser les paiements, si votre téléphone a été déverrouillé il y a plus de 60 secondes, une auto-identification vous sera demandée.

Pour autoriser la transaction, les utilisateurs devront confirmer leur identité avec leur préférence ou leur configuration méthode (Ex : Impression numérique, code PIN, identification faciale…).

Où utiliser les titres-restaurant ?

Les titres-restaurant ne sont pas limités aux seuls… restaurant ! Où utiliser les titres restaurant ? En boulangerie, traiteur, chez le primeur, en grande et moyenne surface… le choix est large, du moment que le commerçant a demandé (et reçu), l’agrément de la Commission Nationale des Titres-Restaurant (CNTR) pour accepter les titres-restaurant. Attention, en revanche, tous les produits ne sont pas éligibles.

Depuis le 18 août 2022, votre Pluxee carte Restaurant n’est plus limitée aux produits consommables dans l’immédiat, mais vous permet désormais de payer tous types de denrées alimentaires*, et ce jusqu’au 31 décembre 2023. Concrètement, jusqu’à maintenant vous pouviez utiliser un ticket resto pour acheter des crêpes toutes faites à la supérette ou chez le traiteur, vous pouvez maintenant l’utiliser pour acheter la farine, le beurre, les œufs et le lait.

Où utiliser nos titres-restaurant : le principe général

Les titres restaurant peuvent être utilisés, en dehors du restaurant, pour acheter des préparations alimentaires directement consommables (salades composées, carottes râpées,), à réchauffer (poulet thaï, part de lasagnes, …) ou à décongeler (plat tout prêt, pizza, …), des produits laitiers (yaourt, fromage blanc…) ainsi que des fruits et légumes (directement consommables ou non) et des boissons.

Dans les supérettes, moyennes et grandes surfaces, quels sont les produits éligibles aux titres-restaurant ?
Ça n’est pas tout de savoir où utiliser nos titres-restaurant, il faut aussi savoir comment !

La CNTR a défini une liste précise de produits pour lesquels il nous est possible de payer en tickets restaurant :

  • Produits frais : charcuterie, desserts laitiers, fromages, yaourts, fruits et légumes, lait, plats préparés, poisson transformé frais, salades composées, snacking, tartes salées, quiches, pizzas, traiteur, viandes préparées prêtes à cuire, viande transformée fraîche.
  • Épicerie : conserves, plats préparés, poisson transformé, viandes préparées prêtes à cuire, viande transformée, boulangerie hors viennoiseries.
  • Produits surgelés : plats préparés, poisson transformé, snacking, tartes salées, quiches, pizzas, viandes préparées prêtes à cuire, viande transformée.
  • Boissons : eaux plates, gazeuses, jus de fruits.

Bonne nouvelle pour le passage en caisse : depuis quelques années, la réglementation impose l’identification comme produit éligible dans le code barre. Un sous total apparaît sur le ticket de caisse et permet de ne pas se livrer à des calculs savants au moment de régler !

Quels sont les produits interdits à l’achat avec des titres-restaurant ?

De la même façon qu’il y a des produits autorisés ou éligibles, il y a également des produits interdits :

  • Poissons et viandes non transformés ;
  • Produits achetés en nombre,
  • Glaces, sorbets,
  • Viennoiseries et autres desserts hors produits laitiers.

Les boissons alcoolisées, les pâtes, le riz, les féculents et tous les autres produits de base, vendus au rayon épicerie, ainsi que les produits non alimentaires ne peuvent pas être réglés avec les titres-restaurant.

L’idée de ce cadre sur les endroits où utiliser les titres-restaurant et pour quels produits est de « garantir un usage des titres-restaurant en parfaite conformité avec la réglementation et qui assure ainsi la pérennité de ce dispositif social auquel l’ensemble des parties prenantes sont attachées. » ainsi que le déclarait Christian DELANNOY, Président de la CNTR.

Forfait Mobilités Durables, c’est quoi ?

Le Forfait Mobilités Durables (FMD) est un dispositif législatif en vigueur depuis mai 2020 qui permet une prise en charge par l’Employeur des frais de transports personnels entre le domicile et le lieu de travail. L​e Forfait Mobilités Durables (FMD) remplace l’ancienne indemnité kilométrique​.

Les salariés du secteur privé et agents de services publics sont concernés. ​

Quel est le montant du Forfait Mobilités Durables ? 

SECTEUR Privé : 700€ / an /collaborateur, en étant exonéré d’impôts et de cotisations sociales.

Il peut aller jusqu’à 800€ / an / collaborateur en étant exonéré d’impôts et de cotisations sociales notamment lorsqu’il est cumulé avec un abonnement de transport en commun.​

Si un employeur donne plus de 800€, la somme complémentaire est soumise à cotisations et impôts.​

Spécificités pour le SECTEUR Public : Il est exonéré d’impôts jusqu’à 200€ / an /agent. Le Forfait Mobilités Durables (FMD) indemnise l’utilisation, au moins 100 jours par an, du vélo ou du covoiturage (passager ou conducteur) pour effectuer les déplacements domicile-travail. Il est désormais possible de cumuler FMD et abonnement transports publics.

Les frais de carburant sont-ils éligibles au Forfait Mobilités Durables ?

Les Frais de Carburant ne sont pas éligibles au Forfait Mobilités Durables, ils peuvent être pris en charge par l’employeur via la Prime Transport dans la limite de 400€ (carburant) et ce dispositif est cumulable au Forfait Mobilités Durables.

Les critères d’éligibilité* de la Prime Transport sont les suivants :

  • Salariés habitant dans une zone non desservie par des Transports en Commun.
  • Travail en horaires décalés ne permettant pas d’utiliser les Transports en Commun.

Cette Prime Transport peut atteindre 700€ avec l’utilisation d’un véhicule électrique.

*Critères d’éligibilité supprimés pour les périodes fiscales 2022 / 2023.

Le Forfait Mobilités Durables est-il obligatoire ?

Le Forfait Mobilités Durables est C’est un dispositif FACULTATIF. L’employeur reste le décideur final sur la question de la mise en place ou non du FMD dans l’entreprise, les modalités (montant et critères d’attribution) sont déterminées par accord d’entreprise.  ​

Qui sont les salariés éligibles ?​

  • Les salariés en CDI, CDD ;​
  • Les salariés intérimaires ;
  • Les apprentis ;​
  • Les stagiaires ;​
  • Les salariés en alternance ;
  • Les agents contractuels ;
  • Les fonctionnaires ;
  • Les salariés à temps partiels ;​
  • Les salariés exerçant sur plusieurs lieux de travail.

Les salariés bénéficiant d’une voiture de fonction ne sont pas éligibles à ce dispositif.

FMD : Quels sont les modes de transports éligibles ?

Lorsque ces engins sont motorisés, le moteur ou l’assistance doivent être non thermiques.​

Attention : les scooters des particuliers ne sont pas éligibles à ce jour.​

Autres modes : la marche à pied, les taxis (y compris taxi-vélos), les VTC ou les abonnements de train ne sont pas éligibles à ce jour, mais une évaluation du dispositif est prévue d’ici le printemps 2022.

Des réflexions pourront être menées à la suite de ces travaux.​

Quel est le délai de mise en œuvre de la solution ?

Nous vous accompagnons sur la phase de lancement du projet et d’adoption auprès de vos collaborateurs.

  • Accompagnement dans le lancement du projet

J-2 mois

Objectif : Atelier de cadrage pour définir la stratégie de communication la plus adaptée à votre culture d’entreprise.

  • Paramétrage de la solution

J-15

La mise en œuvre de la solution se fait sous 15 jours.

  • Lancement du projet auprès des collaborateurs

Objectif : Pour assurer la réussite du projet, une bonne communication auprès des salariés est indispensable.

  • Réception des cartes

Le collaborateur s’affilie directement sur la plateforme et a accès à une carte digitale.

Il peut commander sa carte physique sur la plateforme et recevoir cette carte sous 10 jours ouvrés.

Quel est le processus en cas de vol (ou de perte) de la carte ? 

L’utilisateur pourra bloquer sa carte de paiement via son espace en ligne. Il pourra ensuite envoyer un mail pour demander la création d’une nouvelle carte (Réception sous 10 jours – 5€ de frais)

Quelle solution proposez-vous pour faire le lien avec le système de paie ?

Nous vous proposons un lien avec votre système Paie via un fichier SFTP.

Pour une intégration plus poussée via API, cette solution doit être étudiée techniquement vis-à-vis du Logiciel de Paie que vous avez en place.

Dans le cadre de la Mise en Place du Forfait Mobilités Durables auprès de mes collaborateurs, dois-je faire un prépaiement des fonds ?

Non, dans le cadre de la mise en place du Forfait Mobilités Durables, vous n’avez pas besoin de faire un prépaiement de x collaborateurs multiplié par le montant du Forfait Mobilités Durables au démarrage.

Comment sont gérés mes financements ?

Notre solution vous propose un compte entreprise auquel sont rattachés des cartes de paiement employés avec une limite de dépense (limite correspondant au montant du Forfait Mobilités Durables).

Vous n’avez donc pas besoin d’avancer la totalité du budget Forfait Mobilités Durables pour tous vos salariés et pouvez démarrer progressivement.

L’impact Besoin en Fond de Roulement / Trésorerie est donc limité.

Nos conseils

  1. Au démarrage mettez l’équivalent de 2 mois de Forfait Mobilités Durables sur votre compte Entreprise
  2. Rechargez votre compte au fur et à mesure de l’utilisation de vos salariés.

L’argent débloqué reste à la main de l’entreprise, tant qu’il n’est pas dépensé il appartient toujours à l’entreprise. Le solde Forfait Mobilités Durables non utilisé reste donc toujours sur le portefeuille Entreprise (pas de perdus périmés).

Tout savoir sur le titre restaurant dématérialisé

Pour les entreprises, et pour les plus grandes d’entre elles pour leurs services RH, le titre-restaurant dématérialisé est un gage de simplification : plus de stockage des titres, plus de longues sessions de remise aux collaborateurs… c’est un gain de temps d’au moins 2 jours par mois. Le ticket restaurant dématérialisé est aussi plus adapté aux tendances de consommation des salariés, qui sont de plus en plus friands de la digitalisation des moyens de paiement.

Quelle législation / réglementation pour le titre restaurant dématérialisé ?

Le code du travail et le décret du 6 avril 2014 qui a permis la dématérialisation du titre-restaurant précisent les conditions suivantes, qui sont communes aux tickets dématérialisés comme au format papier :

  • Les salariés peuvent utiliser jusqu’à 25 € par jour (au lieu d’un ticket papier avec une tolérance à deux auparavant). 
  • Les titres sont cofinancés par l’employeur (et/ou le CSE) (entre 50 et 60 % du montant du titre) et le salarié. La participation employeur est exonérée de cotisations sociales jusqu’à 7,18 € par jour (jusqu’au 31 décembre 2024)
  • Ils peuvent être utilisés du lundi au samedi inclus, sauf décision contraire de l’employeur.

Quelles différences avec des titres restaurants papier ? Quels avantages et inconvénients ?

La principale différence consiste dans la date de fin de validité :

  • Les titres papiers sont utilisables jusqu’au 31 janvier qui suit leur année d’émission (ex : 31 janvier 2023 pour les titres émis en 2022). Les titres non consommés doivent ensuite être collectés par l’employeur et renvoyés à l’émetteur pour échange.
  • Les crédits chargés sur les cartes titres restaurant dématérialisés sont utilisables jusqu’au dernier jour de février de l’année qui suit leur émission (ex : 31 mars 2023 pour les crédits titres restaurant commandés en 2022). Ils sont ensuite automatiquement convertis en crédits de l’année en cours, sans intervention de l’entreprise ou du collaborateur.

Par ailleurs les avantages du ticket restaurant dématérialisé sont nombreux : ils permettent de payer en ligne, de régler au centime près. On peut également dépasser le plafond quotidien en les couplant à la carte bancaire du salarié. Ils peuvent être bloqués et débloqués en cas de perte ou de vol. Par ailleurs, chez Pluxee le support carte est conçu en matériaux bio sourcés et l’empreinte carbone liée à l’utilisation du titre restaurant dématérialisé est compensée par la plantation d’arbres.

Le principal inconvénient est qu’il est devenu impossible de faire un don direct de tickets restaurant à une personne dans le besoin, mais il est possible de faire des dons en ligne à des associations comme les Restos du Cœur ou encore Action contre la Faim.

Quels types de titres restaurant dématérialisés ? (Appli mobile, carte restaurant)

La carte Restaurant s’adapte à tous les goûts, tous les régimes alimentaires, tous les modes de consommation. Qu’il s’agisse de se faire livrer par Deliveroo ou UberEats, de lutter contre l’anti-gaspi avec Phenix, la carte répond « présente ! »

Le paiement mobile n’a pas été oublié avec Apple Pay et Pluxee Pay.

L’appli mobile et l’espace en ligne permettent de monitorer au quotidien les dépenses, suivre son solde, géolocaliser les restaurants autour de soi pour choisir son repas préféré. Bref, le titre restaurant dématérialisé, c’est la simplicité en poche.

Le titre restaurant dématérialisé libère du temps pour les services RH et les dirigeants d’entreprise tout en simplifiant l’expérience des salariés. Il apporte sa touche QVT en apportant des possibilités de profiter d’un bon repas, que ce soit au bureau ou en télétravail. Bref, il ne présente que des avantages !

Calculer le montant du ticket restaurant

Vous êtes chef d’entreprise et vous souhaiter mettre en place les titres restaurant pour vos collaborateurs ? Vous vous posez des questions sur le calcul du montant du ticket restaurant ? Bonne nouvelle ! En tant qu’employeur, vous avec un peu de marge pour améliorer le pouvoir d’achat de vos salariés, stagiaires ou intérimaires.  

A savoir, ces indications sont valables pour le calcul du montant de votre part patronale en ticket restaurant qu’ils s’agisse de titres papier ou de cartes pour une utilisation dématérialisée. Et petit rappel avant d’entrer dans le vif du sujet : il est obligatoire de proposer une solution de pour les sociétés ayant un effectif supérieur à 25 salariés. Si aucun autre moyen de restauration n’existe sur le lieu de travail, le calcul est vite fait : vive le ticket restaurant !

Part patronale du ticket restaurant : un cadre réglementé 

Les titres-restaurant sont financés par le salarié et son employeur. La part employeur ou part patronale doit être comprise entre 50 et 60 % de la valeur faciale (le montant dont le salarié va bénéficier par titre) pour bénéficier l’exonération de cotisations sociales.  

Si vous pouvez dépasser cette participation au-delà des 60 %, vous devrez alors vous acquitter des charges qui correspondent à ce dépassement. A l’inverse, il n’est pas autoriser d’avoir une part patronale inférieure à 50 % du montant total.

C’est aussi l’employeur qui fait le calcul et fixe le montant total du ticket restaurant : avec la part payée par le salarié, leur valeur quotidienne est donc comprise entre 11,97 € et 14,36 €.

Quels critères pour définir le calcul du montant du ticket restaurant 

Il est important, pour évaluer le coût du ticket restaurant, de regarder l’environnement direct de vos bureaux. Le titre restaurant a pour vocation de permettre à vos salariés de déjeuner sur leur lieu de travail mais le coût de la vie et l’offre commerciale peuvent amplement varier d’une région ou d’une ville à l’autre. Si vous avez surtout des « petits restos » avec un tarif abordable, le ticket restaurant n’aura pas un coût très élevé à couvrir. En revanche dans un quartier d’affaires, les prix peuvent s’envoler. Votre coup de pouce au repas des collaborateurs devra s’aligner.

Pour vous aider dans le calcul du montant du ticket restaurant, vous pouvez aussi demander leur avis à vos collaborateurs (par un rapide sondage si vous êtes une petite entreprise, ou via les NAO – négociations annuelles obligatoires, si vous employez plus de 50 salariés).

Comment finaliser votre choix

L’un des autres critères de calcul du montant du ticket restaurant sera la capacité financière de votre entreprise.  

Attention, vous ne pourrez pas jouer sur des critères comme le statut de vos collaborateurs. L’avantage social qu’est le titre restaurant doit être donné à tous les salariés à égalité, part patronale comprise.

Il vous faudra donc répondre au besoin du plus grand nombre. En effet, si vous faites le calcul côté salarié, un ticket restaurant au montant trop élevé risqueront de peser trop sur la part salariale et donner une impression mitigée. A l’inverse, si le montant est trop faible, le ticket restaurant risque d’être frustrant car il ne permettra pas de manger correctement tous les jours de travail.

 

Le ticket restaurant n’est pas qu’un coup de pouce financier, c’est aussi l’avantage social préféré des Français, une véritable source de motivation et de fidélisation pour votre entreprise. Proposé dans une offre d’emploi, le ticket restaurant attire les candidats et montre une image positive de votre entreprise. N’oubliez pas cette dimension dans le calcul du coût ticket restaurant ! 

Payer sur mobile avec Apple Pay - Carte Restaurant Pluxee

Apple Pay est la solution de paiement sécurisé développée par Apple à destination des utilisateurs de devices Apple (iPhone, Apple Watch). La fonctionnalité Apple Pay est disponible sur votre application Pluxee FR habituelle.

Comment puis-je utiliser Apple Pay en tant qu’utilisateur de la carte Restaurant Pluxee?

Pour payer avec Apple Pay il vous faut :

  • Votre Pluxee carte  Restaurant
  • Un appareil compatible Apple Pay *
  • Avoir un Touch ID ou un Face ID activé
  • Un identifiant Apple (= adresse e-mail) enregistré sur iCloud
  • Inscrivez-vous en ligne sur notre site ou dans l’application Pluxee FR

*Pour obtenir la liste des appareils compatibles avec Apple Pay, veuillez visiter le support Apple.

Comment puis-je ajouter ma carte Pluxee à Apple Pay ?

  1. Quelle que soit votre carte, 
  2. Accédez à votre application Pluxee FR
  3. Appuyez sur « Ajouter à Apple Wallet ».
  4. Entrez votre nom et numéro de carte.
  5. Acceptez les CGU.

Vous pouvez dorénavant payez avec Apple Pay.

Pour la carte JO, cette méthode d’ajout est possible ainsi que directement via l’application Apple Pay.

 

A partir de l’application Wallet (pour les cartes avec logo VISA uniquement) :

  1. Ouvrez l’application Wallet et appuyer sur le bouton + en haut à droite.
  2. Saisissez les informations de votre carte (ou scannez-la).
  3. Acceptez les CGU.
  4. Saisissez le code d’activation reçu.

Ai-je besoin d’une connexion Internet pendant le paiement ?

Non, les paiements peuvent être effectués sans restriction, même si votre appareil n’est pas connecté à Internet. Cependant, une connexion Internet est nécessaire pour configurer Apple Pay.

Que se passe-t-il si des appareils sont perdus ou volés ?

Vous pouvez accéder à iCloud et utiliser l’application «Localiser mon iPhone» pour désactiver ou supprimer définitivement la fonction Apple Pay sur votre appareil. Ceci est fait même si votre appareil est hors ligne et n’est pas connecté à un réseau cellulaire ou sans fil.

Que se passe-t-il si ma vraie carte Pluxee est perdue ou volée ?

En cas de perte ou de vol de votre carte Pluxee, vous pouvez la bloquer vous-même via l’application Pluxee FR ou en ligne sur notre site en cliquant sur «Bloquer la carte».

Important: La fonctionnalité du paiement mobile reste disponible, uniquement sur les smartphones Apple, si cette fonctionnalité était active avant avoir bloqué la carte.

Comment puis-je payer via Apple Pay avec ma carte Pluxee?

  1. Double-cliquez sur le bouton latéral pour activer Apple Pay.
  2. Authentifiez-vous sur l’iPhone avec Face ID ou Touch ID. *
  3. Tenez le haut de votre iPhone près de l’écran du lecteur et le processus de paiement sera lancé. Une fois terminé, votre iPhone vibre brièvement, émet une tonalité d’avertissement et affiche un message de réussite. Aucune signature ou saisie de code PIN sur le terminal de paiement n’est nécessaire.

*Si la carte Pluxee n’est pas votre carte par défaut (cela peut être fait dans les paramètres Apple Wallet), vous devez la sélectionner.

Après la sélection, Touch ID ou Face ID est à nouveau demandé.

Remarque : les lecteurs sans contact permettant le paiement sans contact sont signalés par l’icône

Puis-je utiliser ma carte numérique Pluxee sur plusieurs appareils Apple Pay ?

Oui, la carte doit donc être activée séparément sur chaque appareil Apple.

Une carte Pluxee qui a été (accidentellement) supprimée du portefeuille peut-elle être ajoutée à nouveau ?
Oui, une fois que vous avez supprimé votre carte, elle peut être numérisée et activée à nouveau pour Apple Pay.

Où puis-je voir les transactions que j’ai effectuées avec Apple Pay ?

En ligne sur votre portail et dans votre App Pluxee FR, vous pouvez voir toutes les transactions que vous avez effectuées avec votre carte. Dans Apple Wallet, vous verrez les dernières transactions que vous avez effectuées avec Apple Pay (quelle que soit la carte).

Pourquoi ne puis-je pas ajouter ma carte Restaurant Pluxee à Apple Pay ?

Veuillez vérifier les conditions suivantes pour activer Apple Pay :

  • Utilisez-vous la dernière version du système d’exploitation iOS? ➔ L’ajout de la carte Pluxee à Apple Pay n’est pas possible si une ancienne version d’iOS, watchOS ou macOS est utilisée. Apple Pay nécessite au moins iOS 8.1 sur l’iPhone ou l’iPad. * Dans ce cas, veuillez mettre à jour le logiciel de l’appareil. 
  • Avez-vous une bonne connexion Internet? ➔ Si votre connexion Internet est mauvaise, vous ne pourrez peut-être pas ajouter la carte.
  • Le code de vérification de votre identité est-il toujours valide? ➔ Si la méthode d’activation est un code de vérification par SMS, le code doit être saisi dans les 30 minutes.
  • Avez-vous enregistré votre numéro de téléphone portable actuel? ➔ Vous pouvez facilement le mettre à jour dans votre profil sur le site ou l’app Pluxee FR.
  • Votre carte doit être de dernière génération (Hybride ou dite 3 coins ou bien 4 coins avec le logo VISA), ), pour le savoir rapprochez-vous de votre employeur.

*Une liste des appareils compatibles Apple Pay est disponible sur le support Apple

Où puis-je payer avec ma carte Restaurant via Apple Pay ?

Comme pour votre carte, chez tous les commerçants affiliés Pluxee.

Quels sont les avantages du titre restaurant ?

Le titre restaurant fait partie des avantages salariaux préférés des français : 82 % d’entre eux le voient comme un élément de qualité de vie au travail (étude Credoc 2019). , mais si nous le connaissons tous de nom, avons-nous en tête ses avantages ? Pour les salariés comme pour l’entreprise ? Faisons le point !

Les avantages du titre restaurant pour l’entreprise

Le titre restaurant permet aux entreprises de fournir une solution de restauration en l’absence de cantine, restaurant d’entreprise ou de local dédié. Il se présente sous forme de chèque prépayé, ou de carte à puce et ses avantages sont communs aux deux supports.

Les collaborateurs peuvent les utiliser dans des restaurants, mais aussi des commerces alimentaires ou en commande en ligne, ce qui leur donne un large choix pour leurs déjeuners.

L’avantage du titre restaurant dans une entreprise est aussi fiscal : il permet une exonération du titre dans la limite de 6,91 € (jusqu’au 31 décembre 2023) par jour et par salarié, pour une contribution employeur qui doit se situer entre 50 et 60 % de la valeur du titre. Le reste est à la charge du salarié.

Nous avons donc une solution économique, qui ouvre un grand choix à vos collaborateurs pour leur pause déjeuner, au bureau comme en télétravail.

Les avantages du titre restaurant pour les salariés

En dehors du soutien au pouvoir d’achat puisque 50 à 60 % de la valeur du titre est financé par l’employeur, le titre restaurant ouvre aux collaborateurs un réseau de plus de 220 000 commerçants et aux envies alimentaires les plus variées, sur place, à emporter ou à se faire livrer satisfaire toutes les envies.

Pour ceux et celles qui bénéficient du titre-restaurant en version carte, la simplicité est de mise : paiement au centime près,  sans code pin, sans contact, mobile, sur place, en ligne…

Les salariés à la carte titre restaurant ont d’autres avantages par rapport à ceux qui en disposent sous forme de tickets : ils  peuvent suivre leur solde et leur historique de transactions en direct, géolocaliser les commerçants et contacter l’assistance en ligne

Le titre restaurant au format carte a d’autres avantages pour la planète : recyclable, la carte donne accès à un programme anti-gaspillage, permet de faire des dons aux Restos du Cœur et à Action contre la Faim.

 

En bref, comme nous l’avons vu, le titre ou encore parfois appelé ticket restaurant est plus qu’un moyen de paiement. C’est une foule d’avantages, pour les entreprises comme pour ceux qui en bénéficient !